Vous êtes ici : Accueil >> La place Saint-Lambert >> Histoire >> Sur les lieux du meurtre

Sur les lieux du meurtre

 Sur les lieux du meurtre
À la fin du VIIe siècle, une demeure plus importante est bâtie, réutilisant en partie au moins l’ancienne construction romaine. Il s’agit, sans doute, de la maison où l’évêque de Tongres-Maastricht, Lambert, est assassiné vers l’an 700. Cet acte serait une vengeance privée menée par Dodon, haut fonctionnaire de l’État et membre d’un clan adverse.
 
Le 17 septembre, devenu jour de la saint Lambert, commémore cet assassinat.
 
Sur les lieux du meurtre, le successeur de Lambert, l’évêque Hubert (vers 700-727), fait ériger une église – un «martyrium» - d’environ 50 x 15 mètres et y ramène les reliques de son prédécesseur. La naissance d’un culte, voué à l’évêque martyr, fait de Liège une ville de pèlerinage, qui se mue, rapidement, en une importante agglomération. Vers 800, la ville en plein essor devient la résidence principale des évêques de Tongres-Maastricht.