U bent : Onthaal >> Het Archeoforum >> Museumwinkel >> Publicaties - Patrimonium

Publicaties - Patrimonium

         
Carnet du Patrimoine 67 - Château d'Ecaussinnes-Lalaing
Le château fort d’Écaussinnes-Lalaing [67]
 
Texte de Frans Doperé;
Namur, Institut du patrimoine wallon, 2009, 56 p.
Prix : 6 €.
 

Le château fort d’Écaussinnes-Lalaing est non seulement le château médiéval le plus impressionnant de la province du Hainaut, mais surtout le plus complet. Conçu vers la fin du XIIIe siècle comme une enceinte rectangulaire à trois tours hébergeant toujours et exceptionnellement la maison du seigneur, la grande salle ou «magna aula» et la chapelle, le château a connu de grands moments sous les seigneurs de Croÿ, et de Michel de Croÿ en particulier, qui lui a donné les œuvres d’art tout à fait exceptionnelles par leur monumentalité et leur qualité que sont les deux grandes cheminées qui continuent à témoigner de la puissance de ses seigneurs et du savoir faire des grands maîtres de carrières d’Écaussinnes. L’auteur s’est efforcé de faire parler, non seulement les sources historiques relatant l’histoire des seigneurs successifs, mais il a interrogé pour la première fois d’une façon approfondie le monument même, ses espaces, ses maçonneries, ses pierres, révélant ainsi d’une façon très vivante et pas à pas la naissance et l’évolution architecturale de ce château.

 
Carnet du Patrimoine 6- Abbaye de Saint-Laurent
L'ancienne abbaye Saint-Laurent de Liège [66]
 
Texte de Bernard Wodon;
Namur, Institut du patrimoine wallon, 2009, 32 p.
Prix : 4 €.
 
Dédié à Saint Laurent, le monastère remonte à 968. La prospère abbaye bénédictine du Publémont, également foyer culturel important au milieu du XIe siècle, relève de la célèbre abbaye de Cluny. À la grande crise obérant les finances de 1227 à 1404, l'ère de renouveau ne subit pas les troubles du sac de Liège en 1468 par Charles le Téméraire.
Une ère de relèvement coïncide avec l'italianisme dû, au début du XVIe siècle, à la Renaissance septentrionale. Puis les XVIIe et XVIIIe siècles embellissent. Mais l'après-1789, celui de la transformation de l'abbaye en " Hôpital de la Liberté " puis de la conversion de l'ex-quartier abbatial en caserne de durant le régime hollandais (1815-1830), voit l'arrivée de treize religieuses augustines venues, dès 1839, de l'Hôtel-Dieu de Paris.
En 1940, la Croix-Rouge reprend la direction de l'hôpital militaire. Occupé successivement par les Allemands puis par les Américains, les services hospitaliers militaires belges réintègrent le site, restauré et réaménagé trois ans plus tard par le service des constructions militaires jusqu'en 1953. Avec la restructuration des Forces armées belges en 1990, l'hôpital perd ses deux dernières affectations en 1998. La 3e Direction régionale des constructions et la 10e Compagnie des troupes de transmission font place au siège du 3e Centre Régional d'infrastructure (3C.R.I.).
 
Carnet du Patrimoine 65 - Couvin
Le patrimoine de Couvin [65]
 
Texte de Sylvie Boulvain et Arthur Boulvain;
Namur, Institut du patrimoine wallon, 2009, 56 p.
Prix : 6 €. 
 
L'ancienne Bonne Ville de Couvin a gardé à l'intérieur de ses fortifications aujourd'hui disparues des traces intéressantes de son passé médiéval dans le tracé sinueux de ses rues et ruelles. Les nombreux bâtiments en pierre calcaire, modestes et cossus, des XVIIIe et XIXe siècles lui confèrent une homogénéité et un cachet indéniables. Quant à ses faubourgs, ils se sont étendus grâce à son dynamisme commercial et à son développement industriel dès la fin du XVIIIe siècle. En suivant ce parcours, vous aurez l'occasion de découvrir les pages marquantes de l'histoire de cette bourgade de l'Entre-Sambre-et Meuse blottie au creux de la vallée de l'Eau Noire, dominée par son rocher et entourée d'une forêt séculaire.
 
Carnet du Patrimoine [50]
Le Forum de Liège et l'oeuvre de Jean Lejaer
 
Texte de Jacques Barlet et Freddy Joris;
Namur, Institut du patrimoine wallon, 2008,  60 p.
Prix : 5 €.
 
La salle de spectacles "Le Forum" ouvre ses portes au public en 1922 à l'instigation de l'homme d'affaires Arthur Mathonet, fondateur de l'Ancienne Belgique. Trois années furent nécessaires pour la réalisation de cet édifice, majectueux tant à l'extérieur qu'à l'intérieur et inscrit sur la liste du Patrimoine exceptionnel de Wallonie. Freddy Joris, Administrateur général de l'Institut du Patrimoine wallon (IPW), et Jacques barlet, expert à l'IPW, vous invitent à partir à la découverte du célèbre et richissime monument, mais également des autres oeuvres de l'architecte verviétois Jean Lejaer.
 
Carnet du Patrimoine [49]
Limbourg, patrimoine exceptionnel de Wallonie
 
Texte de Jean de Heselle;
Namur, Institut du patrimoine wallon, 2008,  56 p.
Prix : 6 €.
 
La ville haute de Limbourg a su, jusqu'à présent, résister à l'évolution de l'urbanisme moderne. Cet aspect authentique lui confère une valeur patrimoniale digne de protection et lui vaut d'être inscrite sur la Liste du patrimoine exceptionnel de Wallonie. Grâce à ce carnet, vous parcourez la place Saint-Georges dominée par l'église du même nom, construite au XVe siècle, mais également les nombreuses venelles reliant celle-ci aux anciens remparts. Coins et recoins limbourgeois, connus et méconnus, vous seront décrits et parfois même contés, l'anecdote ou la rumeur villageoise venant compléter l'histoire.
 
Carnet du Patrimoine [48]
Le château de Boussu
 
Texte de Marcel Capouillez;
Namur, Institut du patrimoine wallon, 2008, 48 p.
Prix : 5 €.
 
Le chroniqueur italien du XVIe siècle, Guichardin, décrit le château de Boussu comme "la plus belle demeure qu'on puisse voir en tous les Pays-Bas, une demeure digne d'un roi...". Le célèbre architecte montois Jacques Du Broeucq avait entrepris dès 1539 la construction d'une nouvelle demeure sur les ruines d'un château détruit en 1478. La nouvelle résidence s'inscrivait dans la lignée des châteaux de la Loire : luxe et somptuosité caractérisaient ce château dont il ne subsiste aujourd'hui que le châtelet d'entrée.
Marcel Capouillez vous invite à découvrir l'histoire mouvementée de ce château grâce notamment aux fouilles archéologiques réalisées sur le site.
 
 
 
Palais de Liège
Le palais de Liège
 
Texte de Julie Godinas ;
Inclus schéma des façades et plan du palais ;
Namur, Institut du patrimoine wallon, 2008, 234 p.
Prix : 35 €.
 
 
L’ouvrage propose de faire découvrir au grand public l’ensemble de ces splendeurs grâce à un récit détaillé et à de nombreuses illustrations. Après une importante introduction historique replaçant l’édifice dans son cadre historique et dans son environnement urbain, l’auteur emmène le lecteur à la découverte approfondie de toutes les richesses patrimoniales que recèlent les façades, les deux cours et les nombreuses pièces d’apparat qui placent incontestablement le palais de Liège au rang des plus beaux palais européens, ce dont Wallons et même Liégeois n’ont pas toujours conscience.
 
 
Carnet du Patrimoine [44]
Villes et pans-de-bois
 
Texte de David Houbrecht ;
Namur, Institut du patrimoine wallon, 2008, 32 p.
Prix : 4 €.
 
 
 
Cet ouvrage retrace les origines et l'évolution du pan-de-bois. Cette technique de construction connaît un regain de popularité depuis quelques années.
L'auteur évoque ce type de construction en prenant l'exemple de deux bâtiments liégeois ; cependant, les millieux ruraux ne sont pas oubliés avec l'évocation des fermes de Rahier et de Heure-le-Romain.
 

Patrimoine et réaffectation en Wallonie
Patrimoine et réaffectation en Wallonie
 
Texte de J.P. Duchesne et P. Henrion;
Namur, Institut du patrimoine wallon, 2005,  288 p.
Prix : 40 €.
 
Cet ouvrage richement illustré sur la réutilisation des monuments anciens présente 72 exemplaires de monuments classés ou non classés qui connaissent une nouvelle vie.
 
De la chapelle transformée en bibliothèque, au moulin à eau adapté en maison d'habitation en passant par l'ancien hospice devenu Parlement wallon, ce sont autant d'exemples richement illustrés qui prouvent que l'on peut faire du neuf avec du vieux sans en dénaturer les éléments originels fondamentaux.
 
La démarche de réutilisation qui, loin d'être caractéristique de notre société contemporaine, a été d'application à travers toutes les époques, depuis les temps préhistoriques déjà, permet aujourd'hui la sauvegarde de notre patrimoine désormais adapté aux nouveaux besoins. Les 72 exemples présentés sont répartis sur l'ensemble du territoire géographique de la Wallonie et concernent des réaffectations émanant d'initiatives tant publiques que privées.
 

Pour être redirigé vers le site de l’Institut du Patrimoine wallon et son catalogue des publications (vente en ligne).